Jeux Amiga PC et consoles Mega Man Livres
La bibeloterie Liens Contact Jukebox
Jeux Amiga # a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z :)

Crystal Dragon

Crystal Dragon Crystal Dragon Crystal Dragon

Développeur : Magnetic FieldsGraphismes :
Éditeur : Black LegendSons et musiques :
Année : 1994Difficulté :
Genre : Jeu de rôleDurée de vie :
Nombre de joueurs : 1Note perso : 7/10


C'est un clone tardif de Dungeon Master, tout à fait classique, dans son fonctionnement comme dans son scénario (pourchasser un méchant sorcier au cœur de sa forteresse).

Sa seule particularité est plutôt regrettable selon moi : on ne dirige que deux personnages (contre quatre traditionnellement dans ce style de jeu, parfois même plus). Il est toutefois possible de choisir leur classe (parmi 6) et de personnaliser leurs statistiques, mais limité à deux compagnons, sur une partie, les possibilités s'en trouvent réduites.

J'ai démarré avec un guerrier et un assassin. J'ai trouvé le jeu difficile, particulièrement à cause du manque de ressources (eau, nourriture, torches). C'est une vraie course qui nous oblige à sauvegarder fréquemment, cartographier les donjons puis revenir à une sauvegarde précédente afin de ne pas perdre de temps. Il y a un système de carte automatique, mais seul le mode facile le laisse actif en permanence. De toute façon, je ne conçois pas un dungeon crawler sans crayon et feuilles à petits carreaux ; encore faut-il avoir le loisir de dessiner. Mon plus gros problème a été la pénurie de torches. J'aime bien prendre mon temps pour explorer chaque centimètre carré, et de toute évidence le jeu ne l'accepte pas. Se retrouver subitement dans le noir après une avancée prudente mais prolongée est très frustrant, parce qu'il n'y a pas d'autre solution que de recommencer à zéro (notez que les soldats des premiers niveaux n'ont l'air nullement dérangés par l'obscurité).

L'interface se montre simple quoiqu'un peu lourde par moments (je m'agace de devoir cliquer sur "Encamp" et "Resume" pour sortir de l'écran d'inventaire par exemple). En revanche, rien à redire sur la carte automatique, bien présentée (oui, j'ai finalement opté pour le mode facile au deuxième essai, et j'ai emmené avec moi un magicien disposant d'un sort "lumière" !).

Quant aux labyrinthes, vastes, mal fréquentés ; ils abondent de salles secrètes, d'illusions et de pièges en tout genre. Dans l'ensemble, il y a peu de surprises mais les énigmes retorses vous occuperont un certain temps. Au passage, si vous êtes bloqué, appuyez sur "P" pour mettre le jeu en pause, et cliquez sur les runes pour afficher de précieux indices.

Si vous comptez y jouer sur émulateur, en cadeau : la disquette 4, qui sert à sauvegarder. Même s'il est plus rapide de le faire via l'émulateur, cette disquette est toujours réclamée par le programme.


Où le télécharger ?
Emuparadise
Planet Emulation
The Game Archives
The Old Computer



Waxworks
Waxworks

Voir aussi :
Black Crypt
Black Crypt
Wizardry
Wizardry